Annonce de partenariat pour combattre la maladie inflammatoire chronique de l’intestin

Encycle Therapeutics met au point une molécule tête de série pour combattre la maladie inflammatoire chronique de l’intestin

L’entreprise conclut un partenariat de collaboration avec l’IRICoR, l’Université de Montréal et MaRS Innovation, financé par Merck Canada, pour faire progresser un médicament macrocyclique

TORONTO et MONTRÉAL (10 novembre 2014) — En partenariat avec MaRS Innovation, Encycle Therapeutics inc., jeune entreprise en biotechnologie fondée par M. Andrei Yudin de l’Université de Toronto, met actuellement au point un médicament macrocyclique de tête de série biodisponible par voie orale qui ciblera l’intégrine a4b7, impliquée dans le processus inflammatoire d’un nombre important de maladies, plus particulièrement la maladie inflammatoire chronique de l’intestin.

Afin d’appuyer la progression de cette molécule, Encycle Therapeutics établit un partenariat collaboratif avec l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie — Commercialisation de la recherche (IRICoR), l’Université de Montréal (UdeM) et MaRS Innovation. Cette collaboration s’appuie sur le partenariat de financement public-privé de quatre millions de dollars de Merck Canada inc., annoncé dans le cadre de BIO en avril 2013. Cette initiative vise la mise sur pied de projets de recherche collaboratifs de concert avec trois centres de commercialisation universitaires canadiens, notamment MaRS Innovation et IRICoR.

« Nous sommes heureux d’appuyer cette collaboration en recherche, rendue possible grâce au projet du corridor Québec-Ontario dans un domaine technologique émergent. IRiCoR, MaRS Innovation et Encycle ont manifestement tiré profit de leurs forces respectives afin d’accélérer la découverte de nouvelles approches thérapeutiques. À titre d’entreprise axée sur la recherche et engagée au stade précoce des partenariats publics-privés, nous sommes d’avis que de telles interactions continueront de favoriser l’innovation dans le domaine des sciences de la vie au Canada », a affirmé M. Chirfi Guindo, président et directeur général, Merck Canada inc.

Cet accord comprend un financement important pour le travail de développement d’Encycle Therapeutics, ce qui accorde une participation à IRICoR, en plus d’augmenter la participation en capital de MaRS Innovation. De façon cumulative, Encycle Therapeutics a donc obtenu un financement dépassant les 2,5 millions de dollars pour assurer le progrès de sa plateforme de développement.

« Grâce à cette collaboration qui s’étendra sur une année entière, Encycle Therapeutics fera passer le nombre de scientifiques dédiés à ce projet à temps plein de quatre à sept, a expliqué M. Jeffrey Coull, chef de la direction. Nous sommes impressionnés par le calibre multidisciplinaire des scientifiques œuvrant  dans l’écosystème de IRICoR; bon nombre d’entre eux possèdent une expérience approfondie de l’industrie pharmaceutique au Québec. Nous sommes impatients de constater la synergie qui découlera de la collaboration de leur talent avec notre équipe existante. »

Ce partenariat permettra de financer le déploiement d’un certain nombre de chimistes médicinales d’expérience au sein de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’UdeM dont l’objectif est d’optimiser la molécule tête de série d’Encycle Therapeutics. Des études supplémentaires seront menées à la plateforme de biopharmacie de la Faculté de pharmacie de l’UdeM tandis qu’Encycle Therapeutics se chargera d’autres activités liées au projet, notamment l’efficacité des études précliniques.

« Au cours des 18 derniers mois, Encycle Therapeutics a prouvé le potentiel considérable de sa plateforme innovatrice de chimie macrocyclique dans la production de systèmes de petites cellules perméables, a indiqué M. Raphael Hofstein, président et chef de la direction, MaRS Innovation. Cette réussite a mené à  de multiples occasions de partenariat et vient confirmer qu’Encycle Therapeutics se classe parmi les entreprises biotechnologiques émergentes à surveiller. Nous sommes impatients de constater le progrès de son premier produit grâce ce partenariat unique et créatif qui renforcera la relation entre les milieux de l’Ontario et du Québec et placera l’entreprise dans une position avantageuse pour obtenir du financement de suivi. »

« Nous sommes très heureux de travailler sur ce projet de pair avec Encycle et MaRS Innovation, ce qui n’aurait pas été possible sans l’apport de Merck Canada, a souligné M. Michel Bouvier, président et directeur général de l’IRICoR et directeur général de l’IRIC. Notre équipe de chimie médicale très expérimentée, qui a auparavant fourni des candidats cliniques, est impatiente de jouer un rôle majeur dans ce projet. »

À propos d’Encycle Therapeutics

Encycle Therapeutics est une entreprise biotechnologique torontoise qui exploite une plateforme technologique unique permettant la synthèse rapide de macrocycles agissant comme des médicaments ou de nacellins à la membrane perméable. Les nacellins présentent un potentiel énorme pour cibler les interactions entre protéines, qui sont largement réfractaires aux petites molécules et à la modulation biologique, en plus de représenter un équivalent oral plus économique aux médicaments biologiques existants (p. ex. les anticorps monoclonaux). Encycle a collaboré avec plusieurs sociétés pharmaceutiques pour mettre sur pied une banque de nacellins, dont bon nombre à perméabilité cellulaire qui possèdent des propriétés médicamenteuses. L’entreprise poursuit également, de façon indépendante, le développement de nacellins contre les intégrines alpha-4-beta-7 (MICI) et SMURF2 (fibroses). Son programme principal vise à produire des inhibiteurs biodisponibles par voie orale de l’intégrine alpha-4-beta-7, qui sont plus sécuritaires et moins immunogènes que les médicaments biologiques commercialisés et en processus expérimental qui ciblent la même protéine. Pour plus d’informations : www.encycletherapeutics.com

À propos de MaRS Innovation

MaRS Innovation (MI) est l’unité de commercialisation de 15 établissements universitaires importants de Toronto, en Ontario; le plus important pôle universitaire du Canada. À titre de point d’entrée unique vers un financement annuel d’un milliard de dollars en recherche et en développement, MI constitue une passerelle vers les ressources technologiques pour les investisseurs et les fabricants licenciés. Appuyé par le gouvernement du Canada, par l’entremise des Réseaux de centres d’excellence, par le gouvernement de l’Ontario, par les Centres d’excellence de l’Ontario, et par ses 15 établissements membres, MI propose un partenariat qui transforme les forces de projets de recherche en possibilités commerciales. Sa gamme de produits, qui comprend les actifs les plus prometteurs de son réseau de membres, est mise de l’avant dans les marchés mondiaux à l’aide de partenariats industriels, de la concession de licences et de la création d’entreprises. Pour plus d’informations : www.marsinnovation.com

À propos de Merck Canada inc.

La nouvelle société Merck vise à aider le monde à vivre mieux. Merck est un chef de file mondial du domaine de la santé qui offre une gamme diversifiée de médicaments d’ordonnance, de vaccins et de produits de santé animale. Au Canada, Merck commercialise plus de 250 produits pharmaceutiques et de santé animale, et la société est un chef de file dans des domaines aussi nombreux que variés, comme la cardiologie, les maladies infectieuses, les maladies respiratoires, les vaccins et la santé des femmes. Elle se consacre également à étendre sa gamme de produits à des domaines tels que la virologie, l’oncologie et le diabète. Située à Montréal, au Québec, la société Merck compte près de 975 employés dans tout le Canada. Notre usine de fabrication du Québec a été désignée « centre d’excellence » dans la production globale de liquides, d’onguents et de crèmes par notre société mère. Merck est l’un des principaux investisseurs en recherche et développement du Canada, ses investissements ayant atteint 22,6 millions de dollars en 2013, et plus d’un milliard de dollars depuis 2000. Pour de plus informations : www.merck.ca

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L’IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d’envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, un impact significatif dans la lutte contre le cancer. Pour plus d’informations : www.iric.ca

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie —Commercialisation de la recherche

L’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie — Commercialisation de la recherche (IRICoR) est un organisme à but non lucratif de l’Université de Montréal (UdeM) qui a pour mission d’accélérer la découverte, le développement et la commercialisation de médicaments et de thérapies innovateurs provenant en particulier de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC), d’autres unités de recherche scientifique de l’UdeM et de collaborateurs externes. IRICoR investit dans des projets particulièrement novateurs assurant une transition rapide de la recherche universitaire à la mise en marché et identifie les meilleurs partenaires de développement pour des projets commercialement prometteurs. Les projets soutenus par IRICoR ont accès aux infrastructures de découverte de médicaments de l’IRIC et à des professionnels issus de l’industrie pharmaceutique. Pour plus d’informations : www.iricor.ca

À propos de l’Université de Montréal

Montréalaise par ses racines, internationale par vocation, l’Université de Montréal compte parmi les plus grandes universités dans le monde et notamment au sein de la francophonie. Elle a été fondée en 1878, et compte aujourd’hui 16 facultés et écoles. Elle forme, avec ses deux écoles affiliées, HEC Montréal et l’École Polytechnique, le premier pôle d’enseignement supérieur et de recherche du Québec et l’un des plus importants en Amérique du Nord. L’Université de Montréal réunit 2 600 professeurs et chercheurs et accueille plus de 65 000 étudiants. Pour plus d’informations : www.umontreal.ca

Contacts pour les médias

Jeffrey Coull, chef de la direction
Encycle Therapeutics
647-255-1304│ jcoull@encycletherapeutics.com

Steven J. Klein, vice-président, Développement des affaires
Institut de recherche en immunologie et en cancérologie — Commercialisation de la recherche
514-343-6647│steven.klein@iricor.ca

Parimal Nathwani, vice-président, Sciences biologiques
MaRS Innovation
647-260-7873│ pnathwani@marsinnovation.com

© 2008-2021 IRICoR